Régions Isère

Un pôle d’échanges multimodal à Moirans en 2017

Après Rives, Voiron et Tullins, Moirans sera le quatrième pôle d’échange multimodal du pays voironnais à voir le jour. Ce site aux airs de gare de campagne, à l’écart du centre-ville, concentre de nombreux enjeux. Les trois quais, communs aux lignes de Valence et de Lyon, comptabilisent actuellement 1 900 montées descentes par jour ! Il s’agit donc de conforter son rôle de nœud intermodal en rationalisant son fonctionnement et d’améliorer l’accueil et l’accessibilité des voyageurs.

Elément majeur de la métamorphose du lieu, un parking silo de 408 places et d’une surface de 10 750 m2 (Shob) s’insérera entre le bâtiment de la gare, la route et les quais. Profitant d’une différence de niveau de quatre mètres, il offrira trois niveaux de stationnement dont deux couverts. Dès le concours, les architectes de l’Atelier A ont pris le parti de proposer un projet « largement ventilé ». Comme l’expliquent Claude Chautant et Emanuela Riti-Mihoc, ce choix guide l’architecture du bâtiment afin d’obtenir une ventilation naturelle à tous les niveaux grâce à une douve périphérique et une façade constituée de « fanons » en aluminium laqué blanc, ces stries verticales étant soulignées par des liernes en béton blanc poli brillant.

Limiter les dégradations

A chaque niveau, afin de libérer au maximum les espaces, un ensemble de 30 poteaux supportera une dalle d’environ 3 000 m2. Tout a été pensé pour simplifier au maximum l’exploitation et limiter les dégradations. Ainsi, les eaux de pluie s’écouleront à l’intérieur de la structure grâce à des poteaux creux. Elles seront ensuite canalisées et stockées dans des bassins de rétention.
Le volet paysager et la partie voiries et réseaux divers est portée par un groupement de maîtrise d’œuvre dont Alp’Etudes est le mandataire. L’optimisation de la circulation des véhicules légers et de la dépose minute, l’apparition de pistes cyclables, la création de quatre quais bus et d’un véritable parvis piétons végétalisé sont au cœur du réaménagement de 1 900 m2 d’espaces publics. Avec l’installation d’un troisième ascenseur et le prolongement du passage couvert existant, l’ensemble du site sera entièrement accessible. La requalification des espaces publics et la construction du parking s’étaleront entre début 2015 et début 2017 pour un coût global de 8,3 millions d’euros HT.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X