Enjeux Coworking

Un nouveau venu sur le marché

Foncière des Régions voit les choses en grand. A peine la foncière spécialisée en immobilier tertiaire a-t-elle lancé son offre de coworking dans 2 300 m² d’un immeuble marseillais (Le Calypso, sur le territoire d’Euroméditerranée), qu’elle annonce dans la foulée vouloir mailler le territoire. Le site phocéen « est le premier d’un réseau national que nous sommes en train de déployer, explique Céline Leonardi, directrice de l’activité coworking de Foncière des Régions. D’ici à 2020, nous ouvrirons 10 à 20 espaces en Ile-de-France et dans de grandes métropoles régionales comme Paris, Lyon, Marseille et Toulouse. Cette offre sera proposée uniquement dans des immeubles que nous détenons. »

Dès 2,50 € HT de l’heure . La tarification du service oscille fortement. Un salarié « nomade », qui n’a pas besoin d’un poste fixe, peut louer une table de travail à partir de 2,50 € HT de l’heure. Pour avoir un poste dédié, toujours en coworking, il faudra débourser 570 € HT par mois. Les petites entreprises peuvent louer une « suit office », c’est-à-dire un espace privatisé composé de postes en open space, d’un bureau fermé et d’une salle de réunion. Le tout pour 570€ HT par personne et par mois. Foncière des Régions propose aussi des salles de réunion (à partir de 5 € HT de l’heure par personne) et un espace projet d’une capacité de 18 salariés (loué à partir de 3 000 € HT la semaine).

Deux nouveaux sites seront inaugurés en début d’année prochaine, dans les VIII et XII arrondissement de Paris. D’ici là, l’offre de Foncière des Régions aura trouvé son nom.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X