Actualité

Un jardin public suspendu entre ciel et terre

Présenté comme le plus haut jardin public de Londres, « Sky Garden » est l’attraction touristique de ce début d’année outre-Manche. En réalité, les terrasses végétalisées, conçues par l’agence britannique Gillespies, flanquent surtout trois bars et restaurants répartis sous une même verrière aux 35e, 36e et 37e étages d’un gratte-ciel de 160 m. Cette tour de bureaux de la City, baptisée « 20 Fenchurch Street » mais surnommée le « talkie-walkie » à cause de sa silhouette renflée, a été dessinée par l’architecte uruguayen Rafael Viñoly. Son sommet est composé d’arches métalliques préfabriquées (980 tonnes) et de doubles vitrages courbes (4 800 m²). Selon la presse locale, la trame structurelle s’avère trop présente pour bénéficier au maximum de la vue à 360 degrés sur la ville. A défaut, le regard peut se tourner vers les plantes de ce jardin suspendu entre ciel et terre (fougères arborescentes, figuiers, fleurs). Les espaces sont accessibles 7 jours sur 7, gratuitement, sur réservation.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X