Régions Nantes

Un jardin pour réenchanter le Bas-Chantenay

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Établissements industriels, agricoles, ICPE

6 000 logements par an, en moyenne, devront être construits dans le cadre du futur PLUm de Nantes Métropole.

+ 16 % Hausse de l’investissement de la région Centre-Val de Loire, qui s’élève à 406 millions d’euros en 2018.

2 700 000 m Surface de bâtiments non résidentiels autorisés en Bretagne en 2017 (dont près de 1 200 000 m2 de bâtiments agricoles).

Le développement de Nantes lui doit beaucoup. Source de matériaux pour l’aménagement de ses rues et la construction d’édifices comme le pont de Pirmil, la carrière Misery redevient le symbole de la ville de demain. Nantes a choisi cette friche de 3,5 ha pour y héberger jusqu’au 30 juin l’événement « Complètement Nantes », 80 jours pour présenter les projets urbains et « porter une vision de ce que la ville doit être dans les années à venir ».

Ce choix ne doit rien au hasard. La carrière, située au pied de la butte Sainte-Anne, devrait accueillir en 2022 l’Arbre aux hérons, une sculpture animée en acier de plus de 50 m de diamètre et de 35 m de haut, imaginée par François Delarozière, directeur artistique de la compagnie La Machine. Avec quatre autres sites (Roche-Maurice, le Bois-Hardy, l’usine électrique et les chantiers Dubigeon), la carrière est également un des secteurs clés du projet d’aménagement du Bas-Chantenay sur lequel travaille l’équipe pilotée par Bernard Reichen (Reichen et Robert & Associés). Ce projet urbain...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5974 du 04/05/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X