Régions Nantes

Un « hostel » pour la génération « millennials » en 2021

C’était l’une des consultations les plus singulières du quartier de la Prairie-au-Duc, à Nantes. Son objectif : réaliser une auberge de jeunesse nouvelle génération à proximité des Machines de l’île. En lice, les promoteurs Giboire, Lamotte, Duval-Launay, Nacarat et Ataraxia devaient imaginer un programme mixte en association avec un exploitant retenu au préalable par la Samoa, aménageur de l’île de Nantes. C’est le groupe Giboire qui a été choisi, associé avec la start-up Melt. Le projet architectural a été confié à Anne Mie Depuydt de l’agence uapS.

Logements-ateliers pour groupes. Le programme se développe sur 11 500 m2 autour d’un « hostel » destiné aux voyageurs de la génération « millennials », ultra-connectés et adeptes d’un tourisme différent. L’équipement sera doté d’environ 250 lits répartis entre des chambres simples ou doubles, des dortoirs modulables et des logements-ateliers pouvant être loués pour une courte ou moyenne durée par des groupes allant jusqu’à 10 personnes. Au rez-de-chaussée, une grande halle ouverte à tous proposera une offre variée de restauration et des espaces événementiels.

L’opération prévoit aussi 70 logements du T2 au T5 ainsi que des espaces de travail à destination d’entreprises culturelles et créatives dont les surfaces ne dépasseront pas 200 m², sur un total d’environ 3 000 m² proposés à la vente. Cet ensemble sera complété par des espaces et services communs (toitures-terrasses partagées, salle de sport… ), conçus en partenariat avec l’école de design qui déménagera dans le quartier en 2022.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X