Régions Auvergne

Un guide pour valoriser les rejets des stations thermales

Basé à Aubière dans le Puy-de-Dôme, le cluster InnovaTherm fédère une trentaine d’acteurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Avec le soutien de l’Ademe, il vient de publier une brochure pour aider à valoriser les rejets d’eaux thermales. Ce programme de préconisation s’appuie sur une étude et des expériences menées à Bourbon-l’Archambault (Allier), La Bourboule (Puy-de-Dôme), Chaudes-Aigues (Cantal), Néris-les-Bains (Allier), Royat (Puy-de-Dôme) et Vichy (Allier).

Réseau de chaleur urbain. Le guide détaille toutes les étapes du projet, depuis l’audit initial de la ressource jusqu’à la proposition d’une solution technique adaptée et la mise en place du circuit de distribution correspondant. Ce document a été réalisé par le bureau d’études Terrajoule (basé à Saint-Flour, dans le Cantal), appartenant au groupe auvergnat Chadasaygas. L’établissement thermal de Vichy s’est d’ores et déjà montré intéressé par le sujet. « Le projet consisterait, en liaison avec les collectivités locales, à créer un réseau de chaleur urbain d’une puissance de 4 MW utilisant les galeries existantes et mutualisant les chaudières des thermes », avance Jérôme Phelipeau, président du cluster et de la Compagnie de Vichy.

Même engouement chez Jean-Marc Dolon, directeur général du complexe thermal et thermoludique Caleden à Chaudes-Aigues : « Nous envisageons de créer un réseau de chaleur qui bénéficierait aux structures proches de l’établissement et permettrait à plus long terme de produire de l’électricité. » Réservée dans un premier temps aux membres du cluster, la brochure « Thermalisme : de l’énergie à revendre » fera l’objet d’une diffusion nationale l’an prochain.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X