Actualité

Un éco-lycée à Alfortville

Le lycée Maximilien-Perret, reconstruit à Alfortville (Val-de-Marne), a été inauguré le 12 décembre. Conçu par l’architecte Massimiliano Fuksas, il développe une superficie de 26 727 m2 shon, répartis sur trois bâtiments de type R + 3, reliés au niveau R + 1 par une dalle en béton servant de cour de récréation. Ce projet a fait l’objet d’une expérimentation sur le thème de la qualité environnementale, pilotée par l’Agence régionale de l’environnement et des nouvelles énergies (Arene) en collaboration avec la DDE du Val-de-Marne. L’objectif était de réaliser un bâtiment à faible impact environnemental et de minimiser les nuisances provoquées par le chantier. Ce lycée (maîtrise d’ouvrage : conseil régional d’Ile-de-France) a été réalisé selon la procédure du METP par le groupement Fougerolle (mandataire commun) et Esys-Montenay (maintenance). Coût de l’opération : 193,7 millions de francs. Précision parue dans le Moniteur du 19/12/97 page 86 : Sur l’opération Maximilien Perret à Alfortville, Fougerolle était associée à SEE Siméoni (elancourt). Une société en aprticipation a été constitué dans laquelle les deux entreprises détenaient respectivement 60% et 40% des parts. Dans ce groupement, Fougerolle était mandataire,gérant et directeur technique, SEE Siméoni intervenant comme adjoint à la direction technique et assurant le controle de gestion.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X