Régions Rhône

Un campus vert pour le Crédit agricole Centre-Est

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Politique du logement - Urbanisme - aménagement urbain

– 13 % de ventes d’appartements neufs dans la région au 2e trimestre 2017 sur un an.

+ 12 % de mises en chantier de logements dans la région à fin septembre 2017, sur un an.

3 300 000 m de locaux commerciaux commencés dans la région à fin septembre 2017 (+ 16 % sur un an).

Changement d’époque pour le Crédit agricole Centre-Est (caisse régionale couvrant la Saône-et-Loire, le Rhône et l’Ain), qui a décidé de rénover son siège de Champagne-au-Mont-d’Or, au nord de Lyon. Les bureaux de cette véritable « usine tertiaire » des années 1980, refermée sur elle-même telle une forteresse, se-ront transformés en espaces de travail collaboratifs et nomades, au sein d’un campus ouvert sur la ville et sur les arbres classés du parc de 11 hectares environnant. Au terme d’une consultation internationale, c’est l’équipe régionale constituée par Archigroup (mandataire) et l’atelier Thierry Roche & Associés qui a été retenue face à des concurrents américain et parisien.

Intégration à l’environnement. La complémentarité entre les deux agences lyonnaises – l’expérience du premier en réarchitecture et la compétence du second en matière environnementale – a plaidé pour leur projet. Celui-ci ne cherche pas à être démonstratif, mais s’inscrit plutôt dans une « architecture intemporelle, note Thierry Roche, avec un bâtiment qui se fond dans son environnement ». Peu de surfaces supplémentaires seront créées : le site passera juste de 25 000 m2 à 29 000 m2 SP en 2022.

Principale innovation : le creusement d’une faille au milieu du bâtiment principal, accueillant un hub central. Y seront regroupés des salles de réunion et de sports, un amphithéâtre à 360°, une conciergerie, des espaces de formation et de restauration. Les bureaux plus traditionnels seront à l’étage. Dérivées du concept « émoticon » développé par Thierry Roche & Associés, trois salles immersives, autonomes en eau, énergie et communication, seront, elles, dispersées dans le parc. L’ajout d’un jardin potager collectif et d’une crèche d’entreprise est en réflexion.

Géothermie et solaire. Le projet est aussi en phase avec le Plan climat de la métropole de Lyon, qui vise une réduction de 80 % de ses consommations d’énergie. Pour cela, 28 sondes géothermiques de 200 m de profondeur seront forées, qui permettront de couvrir 80 % des besoins de chaleur des bâtiments. Le dispositif sera complété par une chaudière au gaz évolutive en chaudière bois et par 3 028 m2 de panneaux photovoltaïques en toiture. Le bâtiment sera surisolé par une couche de 20 cm d’isolant à l’extérieur des parois et le recours à des triples vitrages. « Nous avons particulièrement travaillé la conception de l’enveloppe, explique Thierry Roche. Maintenant, nous allons étudier en atelier les usages, en collaboration avec les occupants et les équipes de Crédit agricole Immobilier. » Cette démarche de coproduction sera conduite dans les prochains mois. L’équipe espère obtenir le permis de construire avant la fin 2018, pour un lancement de la consultation des entreprises en février ou mars 2019, puis un démarrage des travaux au cours de l’année.

« Afin de réaliser dans les meilleures conditions ce chantier de 67 M€ en site occupé, nous avons intégré dès les premières esquisses les contraintes de méthodologie et d’organisation pour réduire au maximum les nuisances et préserver la sécurité des usagers », souligne Jean-Jacques Dumontet. Le responsable du projet Campus au Crédit agricole Centre-Est entend faire du nouveau site une « référence régionale et nationale » pour le groupe bancaire.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X