Régions Paca

Un budget en hausse et recentré

Se réorienter vers ses compétences propres dans un contexte de raréfaction des dotations de l’Etat : c’est l’objectif que s’est fixé la région Paca pour son budget primitif 2018 qu’elle vient d’adopter. Il s’établit à 2,5 milliards d’euros, en hausse de 4,6 % par rapport à 2017. En prévoyant 643,7 M€ de dépenses réelles d’investissement (+ 10 % par rapport à 2017), la collectivité ambitionne notamment de devenir la première smart région d’Europe et la première à respecter les accords sur le climat de la COP 21. Ainsi, elle va consacrer 43 M€ au développement des transports en commun. Avec 6 M€ réservés à la transition énergétique, elle va soutenir les bailleurs privés et publics dans la rénovation de leur parc, mais aussi doter de toitures photovoltaïques 30 % des 181 lycées régionaux. Quelque 110 M€ vont, par ailleurs, servir à rénover 33 établissements et à en construire deux autres dans les Bouches-du-Rhône, à Châteaurenard et Allauch. Une enveloppe de 500 000 euros est également réservée aux études visant à créer une cité scolaire internationale à Marseille.

L’habitat, plus une priorité. Recentrage oblige, l’habitat n’est plus une priorité avec une enveloppe qui passe de 29,5 à 16 M€ (- 45,8 %). La région n’accordera plus de subventions directes aux bailleurs sociaux pour la réhabilitation de leur parc, la construction de nouveaux logements ou bien l’acquisition de foncier. Elle interviendra désormais sur ces thématiques via les contrats régionaux d’équilibre territorial signés avec les principales agglomérations.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X