Réglementation

Types et familles de baignades biologiques

Baignade artificielle avec filtration biologique : les deux adjectifs de l’intitulé de la règle C.C. 9-R0 reflètent les multiples facettes d’une question exigeant une vigilance permanente sur la qualité de l’eau et une insertion soignée dans les sites.

1. Qualité de l’eau

L’élimination du phosphore suscite l’obstacle le plus délicat pour gérer le niveau trophique de la baignade. Contrairement à l’azote qui peut s’extraire sous forme gazeuse, le phosphore ne sort de l’eau que sous forme solide, par faucardage des végétaux qui s’en nourrissent, raclage de matières flottantes ou stockées en fond de baignade, récolte du biofilm ou du massif filtrant. Cette liste renvoie à deux familles de filtres biologiques : in situ, ils privilégient les capacités du végétal ; alors que les systèmes ex situ font appel aux matériaux granulaires. Plus gourmande en surface, la...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 406 du 09/02/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X