Architecture Logements-bureaux

Trois tours et un nombre d’or

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel

Dans les tours Black Swans à Strasbourg (Bas-Rhin), 6 000 m² initialement prévus pour du bureau en 2014 sont devenus une résidence étudiante de 192 chambres à leur livraison fin 2017. Le changement est – presque – passé comme une lettre à la poste. Motivés par la petite forme de l’immobilier tertiaire local, au moment de la programmation, et a contrario par une forte demande d’appartements de qualité près du centre-ville, l’architecte Anne Démians et le promoteur Icade ont appliqué dès la conception les principes de réversibilité. Ceux-ci reposent sur une trame unique de 0,74 m, soit la largeur d’un panneau de façade. Fruit « d’un nombre incalculable d’hypothèses », rappelle l’architecte, cette base devient en quelque sorte le « nombre d’or » de l’opération : elle crée le dénominateur commun des surfaces, indépendamment de leur affectation, et détermine toutes leurs dimensions.

Ainsi, quatre trames forment un bureau ou une chambre, et six un séjour. « En la reproduisant neuf fois, on obtient la trame générique de la façade, soit 6,66 m », complète Anne Démians. Sur le plan architectural, le parti pris débouche sur une répétitivité qui peut être jugée excessivement sobre – les autres finalistes du concours avaient remis des propositions plus audacieuses, moins régulières. Mais la lauréate l’assume. Elle s’estime ici confortée dans son approche consistant à « ne pas...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5966 du 09/03/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X