Régions

Trois questions à Gérard Lebesgue, président de la fédération régionale Aquitaine des constructeurs de maisons individuelles.

Mots clés : Maison individuelle

« Le foncier est surévalué en Aquitaine »

Vous venez d’exprimer une vraie colère à l’occasion de votre congrès régional à Bordeaux. Pourquoi ?

Les adhérents à notre fédération, soit 22 entreprises de moyenne ou de petite taille, construisant quelque 1 200 maisons par an, en ont assez. Nous sommes furieux de voir 50 % du marché nous échapper, alors que nous respectons la loi du 19 décembre 1990 qui protège le consommateur. Nous sommes victimes d’une concurrence déloyale de nombreux professionnels qui n’offrent pas les garanties techniques et financières que nous impose la loi et qui nous coûtent, notamment au niveau des assurances, 8 à 10 % de charges supplémentaires.

Comment y remédier ?

Nous avons du mal à convaincre la direction régionale de la consommation, de la concurrence et des fraudes de s’investir sur ces questions. Nous pensons qu’il serait possible d’agir en région pour empêcher la publicité, notamment dans les journaux d’annonces, d’entreprises qui ne sont pas en conformité avec la loi. Les banques, comme les pouvoirs publics, pour les aides financières au logement social pourraient exiger la présentation d’un contrat de construction. Les notaires pourraient aussi nous aider à mieux faire connaître au consommateur l’intérêt de faire appel à des professionnels disposant d’une couverture dommages d’ouvrages et d’une garantie d’achèvement de travaux.

Ces difficultés n’empêchent pas le marché de demeurer porteur ?

Il est soutenu, en effet, depuis 5 ou 6 années avec une croissance annuelle de l’ordre de 5 à 10 % en moyenne dans les cinq départements de la région, et ce en dépit d’un petit tassement en Lot-et-Garonne et en Dordogne. Le marché du littoral est excellent, notamment dans le sud des Landes. Seuls les prix du foncier font obstacle. Ils sont surévalués de l’ordre de 30% en Aquitaine. Les familles n’hésitent plus à acheter un terrain jusqu’à 50 kilomètres des centres d’agglomérations. Les prix ont triplé dans l’agglomération bordelaise et sur le littoral, et doublé dans le reste de la région en 10 ans. Le budget global moyen pour la construction d’une maison individuelle en Aquitaine est aujourd’hui de 135 000 euros, dont 45 000 sont consacrés à l’achat du terrain.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X