Architecture Structure

Trois procédés constructifs

Mots clés : Technique de construction

La réalisation du campus a nécessité la mise en œuvre de trois procédés constructifs différents : l’ossature bois pour les deux bâtiments abritant les 155 chambres de 15 m2 en moyenne, le béton pour les incubateurs et villas, le métal pour la structure de la toile et celle des incubateurs. Pour des raisons de compacité, la maîtrise d’œuvre a privilégié, pour le plancher intermédiaire et la toiture, un plancher collaborant en bac acier et chape de compression en béton.

Le bois s’est imposé en raison de sa légèreté et de la rapidité de mise en œuvre qu’il offre. Ainsi, l’entreprise Mathis a monté les structures des deux bâtiments en bois en trois mois, entre juillet et septembre 2016. Celui en forme de L est en partie construit sur pilotis pour respecter les courbes de niveau du terrain. Pour les refends intérieurs (6 cm d’épaisseur), la maîtrise d’œuvre a prescrit des panneaux de bois lamellé- croisé. Pour les façades extérieures, elle a privilégié les panneaux à ossature bois (12,5 cm d’épaisseur) avec un doublage intérieur en laine de verre et des plaques de plâtre BA 18 pour l’isolation thermo-acoustique.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X