Régions Grenoble

Trois écoles vont retrouver de l’énergie en 2019

Dans le cadre de son engagement dans le plan air-énergie-climat de l’agglomération, la Ville de Grenoble lance un programme de rénovation énergétique globale sur trois groupes scolaires : les écoles Paul-Painlevé et Ampère, construites entre 1962 et 1964, et l’école Elisée-Chatin, qui date de 1954. D’après un diagnostic énergétique, ces établissements présentent en effet les moins bons résultats du patrimoine scolaire de Grenoble.

Pour entreprendre ces opérations, la Ville a confié la maîtrise d’ouvrage à la SPL Oser, spécialisée en rénovation énergétique : des baux emphytéotiques administratifs ont ainsi été signés en octobre 2017. Dans le cadre d’un contrat de performance, la SPL s’engage auprès de la collectivité à diminuer de 46 % les dépenses énergétiques sur l’intégralité des bâtiments. Deux des écoles produiront également de l’énergie renouvelable grâce à l’installation de panneaux photovoltaïques. « La rénovation thermique est aussi une opportunité de pérenniser le bâti, de lui donner une image plus contemporaine, et d’offrir une seconde vie à ces sites », explique Laurent Bogiraud, chargé d’opérations à la SPL Oser.

Particularités et programme commun. Les travaux prendront en compte les particularités de chaque école. Un programme commun a néanmoins été établi. Concernant l’enveloppe thermique, il s’agit de procéder à l’isolation des façades et des toitures traditionnelles non isolées, au remplacement des fenêtres par des menuiseries en bois et aluminium, ainsi qu’au changement des portes. Des solutions bioclimatiques seront également mises en œuvre (dosage de la pénétration de lumière pour un niveau thermique optimal, notamment) afin d’améliorer le confort intérieur. Enfin, ces opérations seront l’occasion de mettre en accessibilité les bâtiments et d’améliorer la sécurité incendie.

Le coût global du projet est estimé à 6,5 M€ HT. Au premier semestre 2017, la SPL Oser a retenu un groupement de maîtrise d’œuvre composé de l’entreprise générale Campenon Bernard Dauphiné Ardèche, de l’agence d’architecture Supermixx, du bureau d’études Adret, de Personnaz pour les menuiseries et de Vinci Facilities pour la maintenance. Les études opérationnelles sont en cours. Le début des travaux est prévu en juin 2018, avec une livraison à la rentrée 2019.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X