Régions Alsace

Triple vitrage : Bieber Menuiserie renforce ses capacités

En choisissant le siège de Bieber Menuiserie à Waldhambach (Bas-Rhin) pour signer, ce 4 juin, la convention régionale d’objectifs de la filière bois, le président de la région Alsace Philippe Richert braque les projecteurs vers une locomotive régionale.

« Nos investissements de 2008 dans le triple vitrage ont tellement bien porté leur fruit que nous avons souffert, dès 2009, de capacités insuffisantes », explique Christophe Bieber, directeur commercial de la société du même nom.

Un leadership à conforter

Dernière étape d’un schéma de développement décennal bouclé avec cinq ans d’avance, l’investissement engagé fin 2010 mobilise un autre leader alsacien et français de la construction bois : Mathis, dont la nouvelle unité de 6 500 m 2 , sous maîtrise d’œuvre de SNC Lavalin, utilise 350 m 3 de pin des Vosges pour la charpente en lamellé-collé.
Pour produire 150 fenêtres à triple vitrage bois alu/jour à partir du début 2012, le menuisier de Waldhambach a rédigé le cahier des charges d’une machine-outil sans précédent : « Faute de propositions françaises, nous avons choisi un fournisseur allemand, après un an d’analyses et de rencontres destinées à trouver la meilleure combinaison entre productivité, flexibilité et réduction des consommations énergétiques », précise Christophe Bieber. Forte de 30 000 à 35 000 fenêtres/an en triple vitrage sur un marché national de 150 000 unités, la PME compte sur l’investissement de 7 millions d’euros pour conforter son leadership. Le projet doit hisser le chiffre d’affaires à 25 millions d’euros au lieu de 20, avec des effectifs qui vont passer de 130 à 140 salariés.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X