Négoce

Très déco, mais très technique

Mots clés : Radiateur - Réglementation thermique et énergétique

Le radiateur à eau chaude profite de la RT 2012. Une occasion de monter d’un niveau technique, tout en travaillant l’esthétique.

En réduisant les besoins en énergie primaire des bâtiments et en imposant un coefficient de conversion de 2,58 pour le kWh électrique, la RT 2012 a sonné le glas du chauffage électrique direct dans le neuf. Celui-ci est désormais retoqué par les moteurs de calcul, sauf dans l’étroit pourtour méditerranéen, en complément d’un chauffage au bois ou en appoint dans les salles de bains. Après des années de domination, le fameux grille-pain a finalement cédé. Portée par la chaudière gaz à condensation qui, grâce à un prix compétitif, équipe une bonne part des constructions neuves, la boucle d’eau s’est imposée dans le neuf et, avec elle, le radiateur à eau chaude.

La nouvelle réglementation thermique pourrait défaire ce que la précédente a fait. À quoi bon investir dans un circuit de chauffage à eau chaude si les besoins de puissance d’une maison individuelle, voire d’un logement, n’excèdent pas quelques centaines de watts ? Sachant que moins il y a de déperditions thermiques l’hiver, plus le confort d’été pose problème, nécessitant un rafraîchissement qui, dans l’état actuel des choses, ouvre grand la porte au vecteur air… Les industriels du radiateur à eau chaude ne diront pas le contraire qui, les uns après les autres, ajoutent ce type de solutions à leur savoir-faire, par exemple la récupération d’énergie sur la ventilation double flux.

Dans ce contexte, radiateurs et sèche-serviettes électriques, devenus incontournables dans la salle de bains, pourraient suffire à compléter les besoins de chaleur dans la construction neuve. D’autant qu’ils deviennent intelligents, poussés par la réglementation Eco Design (en vigueur depuis janvier 2018), qui exige une consommation en veille limitée, une programmation hebdomadaire obligatoire, une détection de présence ou la connectivité…

Peu...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 439 du 19/02/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X