Régions

TRANSFRONTALIER Un ensemble urbain composite de 1 700 000 habitants

Mots clés : Collectivités locales - Services urbains - Transport collectif urbain

La métropole lilloise doit se lire à plusieurs échelles. La ville centre, Lille, est de taille singulièrement réduite avec seulement 212 600 habitants (avec les villes associées de Hellemmes et de Lomme). Elle est englobée dans une agglomération de 1 million d’habitants qui compte deux villes de près de 100 000 habitants, Roubaix et Tourcoing. Cet ensemble de 86 communes est fédéré par la communauté urbaine de Lille-Métropole (LMCU), présidée par Pierre Mauroy, ancien maire de Lille. LMCU a notamment porté la réalisation des deux lignes de métro, le VAL, et la rénovation du tramway, dotant ainsi la conurbation d’un réseau de transports en commun très développé. Mais l’agglomération est intégrée dans un ensemble urbain plus vaste qui comprend aussi les villes belges voisines de Mouscron, Tournai, Courtrai, Roulers et Ypres. En tout 1 700 000 habitants vivent sur ce territoire où un réseau dense d’infrastructures de communication relie villes et agglomérations.

Une institution transfrontalière, la Copit (Conférence permanente intercommunale transfrontalière) fédère depuis 1991 les acteurs de ce vaste territoire. La dimension de cet ensemble urbain est certes facteur de puissance. Le commerce lillois ne serait pas si florissant sans la clientèle belge. Des promoteurs belges investissent à Euralille. Mais la multiplicité des acteurs français et belges génère aussi une dispersion des moyens et des investissements parfois concurrents, notamment en matière de zones d’activités et d’équipements sportifs ou culturels.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X