Régions Bordeaux agglomération

Transaction foncière pour l’Arena

Mots clés : Collectivités locales - Haute Qualité Environnementale - HQE

Le conseil de la communauté urbaine de Bordeaux du 2 octobre a acté le protocole de cession des terrains à la société Montecristo Développement pour la salle de spectacles à grande capacité Arena.

Après négociations et arbitrages politiques, le prix de cession de ces terrains – 79 000 m² au total – situés sur la ZAC des Quais, à Floirac, a été fixé à 8 millions d’euros. Il est supérieur à l’estimation des domaines qui tournait autour de 5 millions. « Le prix évalué au mètre carré a évolué dans l’estimation des domaines », explique Vincent Feltesse, président de la CUB. Les deux terrains acquis par Montecristo Developpement sont appelés à accueillir la salle de spectacles plus un centre commercial de 29 500 m² et un parking en silo d’environ 2 000 places. Le premier îlot de 39 000 m² développe une Shon de 19 822 m², le second réserve 23 060 m² à la salle de spectacles et 24 952 m² aux commerces. « Si l’on rapporte le prix de cession à une Shon de 67 834 m², la transaction s’effectue à un prix moyen de 118 euros/m², la valeur des mètres carrés commerciaux étant évidemment supérieure à ceux concernés par la salle de spectacles », poursuit le président de la CUB. Alain Juppé, vice-président, estimait en séance ce prix « acceptable », alors que les élus verts auraient préféré relier les deux projets de grand stade et d’Arena.

Certification NF Bâtiments tertiaires

Le centre commercial autorisé à l’unanimité en commission départementale d’aménagement commercial, en mai (« Le Moniteur » du 22 mai 2009 p. 36), développera 20 000 m² consacrés à l’équipement de la maison, 8 000 m² dévolus au sport, à la culture et aux loisirs, 1 500 m² pour les commerces de proximité et 3 100 m² dédiés à la restauration et aux services.
Par ailleurs, l’opération « Grand Arena Village » vient d’obtenir la certification NF Bâtiments tertiaires associée à la démarche HQE pour sa phase programme, c’est la première de ce type dans le Sud-Ouest. Ce projet représente un investissement de l’ordre de 200 millions d’euros.-

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X