Réalisation

Trame verte. Comment réconcilier écologie et aménagement

Mots clés : Démarche environnementale

Socle de la politique nationale de préservation de la biodiversité, les schémas régionaux de cohérence écologique devraient couvrir tout le territoire français en 2015. Quatre régions ont ouvert la voie.

L’élaboration des trames vertes et bleues constitue l’une des mesures phares du Grenelle de l’environnement en faveur de la biodiversité. « La trame verte et la trame bleue ont pour objectif d’enrayer la perte de biodiversité en participant à la préservation, à la gestion et à la remise en bon état des milieux, nécessaires aux continuités écologiques, tout en prenant en compte les activités humaines (…) », précise la loi du 12 juillet 2010 (article L. 371-1 du Code de l’environnement).

Réservoirs et corridors.

Parmi les principaux objectifs, le réseau doit notamment contribuer à réduire la fragmentation et la destruction des habitats, l’une des causes majeures de la perte de biodiversité. Il doit aussi permettre le déplacement des espèces et faciliter ainsi les échanges génétiques nécessaires à leur survie. Ces objectifs se déclinent dans la préservation des réservoirs de biodiversité et dans leur liaison par des corridors écologiques. La perception de ce réseau maillé passe par l’amélioration de la qualité et de la diversité des paysages. Cette démarche se décline en premier lieu...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 374 du 10/11/2014
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X