Concevoir & installer

Traiter les nuisances sonores des groupes de climatisation

Qu’il s’agisse d’installations lourdes ou d’unités plus réduites destinées aux particuliers, l’étude de l’implantation d’un groupe de climatisation doit intégrer la gestion des nuisances sonores.

Le problème est complexe, car il est à la fois mathématique, mais aussi subjectif. Mathématique, car un bruit émis se mesure. Subjectif, car le même bruit est perçu différemment selon les personnes, selon qu’il est émis en atmosphère bruyante, calme, le jour, la nuit, en période ventée, etc. Dans le cadre de ces perceptions qui peuvent être qualifiées de « variables », comment un bureau d’étude, une entreprise ou un prescripteur ont-ils la capacité d’intégrer ce paramètre dans toute étude d’implantation d’une ou plusieurs unités de climatisation ?

Des unités extérieures plus ou moins bruyantes

Importantes ou non, les unités extérieures sont devenues plus silencieuses. Néanmoins, elles restent des objets mécaniques en mouvement qui génèrent une pression acoustique. Ce bruit émis peut se révéler plus ou moins gênant en fonction du site. Logiquement, c’est en ville, et particulièrement dans les centres anciens que se situent les problèmes les plus complexes, du fait de la proximité des ouvrages construits.

Les problèmes sont plus liés à la configuration des lieux qu’aux mécanismes proprement dits. Dans l’ensemble, les installations lourdes en...

Vous lisez un article de la revue Journal du chauffage n° 156 du 01/11/2008
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X