Edito

Tous nos voeux 98

L’année qui s’achève ne restera pas dans les annales parmi les bons crus pour le BTP. Heureusement, celle qui va s’ouvrir semble se présenter sous des auspices plus favorables, tous les conjoncturistes nous l’assurent. Le détail des budgets 1998 des différents ministères constructeurs – que le Parlement vient d’adopter définitivement – et les dotations que l’Etat transférera aux collectivités locales ne sont pas sans poser certaines questions, notamment aux travaux publics, voir page 10. Mais globalement, pour électorale qu’elle soit avec les cantonales et les régionales de mars, l’année 1998 devrait être marquée par une amélioration de l’activité de nombre d’acteurs de la filière de la construction. Comment ne pas s’en réjouir après un si long tunnel ? En tout cas, c’est avec cet espoir que nous, Moniteur, présentons à nos lecteurs et annonceurs ce dernier numéro de 1997 avec tous nos voeux pour 1998.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X