Régions

Toulouse Architecture monumentale pour le palais de justice

Mots clés : Architecture - Stationnement - Transports

Le Garde des sceaux, Rachida Dati, a inauguré le nouveau palais de justice, le 11 avril. Neuf ans auront été nécessaires pour mener à bien ce chantier. Les travaux ont consisté, après démolition de l’ancienne gendarmerie contiguë au tribunal, à procéder à l’extension de celui-ci : 13 200 mètres carrés de construction neuve, 5 600 m2 de restructuration du bâti existant et création de quatre niveaux de parkings souterrains.

L’ensemble se caractérise par une architecture monumentale intégrant le développement d’une colonnade en façade, sur les allées Jules-Guesde, avec un hall d’entrée ouvrant sur une vaste salle des pas perdus couverte par une verrière de 700 m2.

Découverte archéologique majeure

Les matériaux, bardage de terre cuite en façade, béton et granit apportent un élément contemporain en assurant une continuité avec les façades de l’ancien palais de justice. « Cette opération s’est révélée particulièrement délicate pour trois raisons : réussir la jonction entre les anciens et les nouveaux bâtiments, intervenir sans interrompre le service public de la justice et prendre en compte les contraintes liées aux fouilles archéologiques du site », explique Bertrand Lavanchy, chef de projet à l’Agence publique pour l’immobilier de la justice (APIJ). Le chantier, en effet, a été l’occasion d’une découverte archéologique majeure avec la mise au jour des vestiges du château narbonnais, ancienne résidence des comtes de Toulouse.

Intégrés au projet, ces éléments antiques ont été conservés et mis en valeur, sous la salle des pas des perdus, dans une crypte de 600 m2 ouverte à la visite du public.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Ministère de la Justice. MO déléguée : APIJ.

Conduite d’opération : DDE de Haute-Garonne.

Architecte : Pascal Prunet.

BET : Technip TPS.

Entreprises : Groupement solidaire d’entreprise générale : Spie Batignolles Ouest (mandataire) et Bourdarios.

Coût global : 81,2 millions d’euros (avec opérations connexes).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X