Architecture et urbanisme

Toiture curviligne dans un parc anglais

Mots clés : Toiture

Implanté dans les jardins de Kensington à Londres (Royaume-Uni), le restaurant « The Magazine » est la première architecture textile permanente réalisée par l’agence Zaha Hadid Architects, avec le bureau d’études structure Arup. « Sa géométrie curviligne présente un si haut degré d’irrégularité, qu’il a fallu travailler en étroite collaboration afin de trouver la solution technique qui soit la plus sculpturale et la plus faisable », souligne l’ingénieur Chris Neighbour.

La membrane blanche en polytétrafluoroéthylène (PTFE), qui ondule entre 0 et 6 m suivant un plan en « T », a été confectionnée sur mesure. Il en est de même pour la toile tendue du plafond, également blanche, en composite fibres de verre et enduit silicone. La couverture souple est rigidifiée par la tension entre une poutre de rive, bardée de panneaux renforcés de fibre de verre, et cinq colonnes centrales en acier. Ces colonnes, aux fûts concaves, font office de canons à lumière naturelle dans la salle de réception. Les façades en verre, elles aussi curvilignes, laissent transparaître la vue sur les jardins.
Le restaurant tire son nom du bâtiment en brique auquel il se greffe, qui servait de magasin de munitions pendant les guerres napoléoniennes en 1805. A présent, ses 1 566 m² hébergent les expositions de la Serpentine Sackler Gallery. Tout l’art des architectes Zaha Hadid, Patrik Schumacher et Charles Walker a été de reconvertir cet édifice néoclassique et de lui adjoindre une extension d’allure temporaire, mais pourtant pérenne.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : The Serpentine Gallery. Maîtrise d’œuvre : Zaha Hadid Architects ; Arup, BET structure. Entreprise : Galliford Try.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X