Régions Eure

« Tisser des liens transversaux avec nos fournisseurs »

Vous succédez à Gilles Treuil, élu président de la Chambre de commerce et d’industrie territoriale (CCIT) de l’Eure. Quel est votre parcours ?

J’ai 57 ans et je suis le représentant de la troisième génération de charpentiers-couvreurs installés sur le plateau du Neubourg. Mon fils sera celui de la quatrième. Spécialiste de l’ossature bois et de la performance énergétique, notre entreprise de 37 salariés fait également des travaux en entreprise générale et tous corps d’état. Notre activité est constituée à 60 % de maisons individuelles. Je me suis par ailleurs impliqué dans la FRB depuis une vingtaine d’années à différents niveaux.

Vous dites que vos métiers sont à un tournant. Pourquoi ?

Avec les nouvelles réglementations, nous sommes soumis à des obligations de résultats. Nous devons éviter de devenir uniquement des monteurs ou des applicateurs de nouveaux produits industriels. Nos chambres professionnelles devraient être davantage consultées dans l’élaboration de ces produits. Il nous faut trouver des liens transversaux avec nos fournisseurs et instaurer un vrai dialogue constructif.

Quel sera votre cheval de bataille dans l’Eure ?

Dans notre département, trois entreprises sur quatre comptent moins de 11 salariés. Je veux aller à leur rencontre. Leurs patrons ont le nez dans le guidon. Mais c’est eux qui ont le plus besoin de notre aide, juridique et sociale surtout. Je veux multiplier les réunions professionnelles de proximité. Nous allons d’ailleurs recruter une personne à la fédération qui sera spécifiquement en charge de ces animations métiers, ouvertes bien sûr aux non-adhérents.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X