Régions Lorraine

Tertiaire : Nancy progresse, Metz peine

Avec une offre neuve abondante à Nancy et rare à Metz, les deux métropoles lorraines ont connu en 2014 une curieuse alternance en matière d’immobilier tertiaire. Si Nancy connaît une progression de 50 %, soit un total de 40 000 m2 de bureaux par rapport à une année difficile en 2013, Metz enregistre un recul de 12 % avec seulement 30 000 m2.

Flambée des prix à Nancy

L’agglomération nancéienne a connu un excellent premier semestre avec sept transactions de plus de 1 000 m2. Le loyer des bureaux neufs se situe entre 125 et 146 euros hors taxes hors charges (HT HC)/m2.an, mais atteint des records pour les programmes prestigieux. Livrée en septembre, l’Ile de Corse (5 400 m2) a été commercialisée avant même son inauguration au tarif de 180 euros  HT HC/m2.an. « L’audace paie : promoteurs et investisseurs ont engagé le chantier alors que l’opération n’était prévendue qu’à 40 % », souligne François Suty, dirigeant d’Acte CBRE à Nancy. Toujours sur les Rives de Meurthe, Adim (groupe Vinci) lancera en décembre le Skyline sur 6 500 m2. VNF a déjà acquis en Vefa 2 639 m2 du programme qui sera loué 169 euros HT HC/m2.an après sa livraison à l’été 2016. Attendus en 2017, les premiers programmes du projet urbain Nancy Grand Cœur – dont l’immeuble O’rigin, lancé par Foncières des Régions sur 6 300 m2 – visent un loyer de 190 euros HT HC/m2.an. En périphérie, Ecologgia a achevé le clos couvert de son troisième immeuble Océanis de 2 800 m2 proposé à 130 euros HT HC/m2.an, avec des charges garanties à 15 euros HT/m2.an. La fin imminente du dispositif ZFU devrait accélérer la commercialisation de quelque 4 500 m2 vacants sur le plateau de Haye. A quinze minutes de la place Stanislas grâce à la ligne 2 du Stanway, l’écoquartier des Rives de Sainte-Valdrée propose aux professions médicales un produit inédit lancé par Adim pouvant accueillir dix praticiens. Neuf mois avant sa livraison, le programme affiche presque complet.

Metz mise sur la périphérie

A Metz, l’offre neuve se développe en périphérie dans le sillage du Mettis. Le groupe immobilier messin Benedic-Trimco a réussi un pari osé en investissant 10 millions d’euros dans les 5 300 m2 du Black Stone, sur la zone franche de Borny. A un mois de la livraison, 80 % des surfaces sont commercialisées au tarif de 1 900 euros/m2 HT à la vente. Plus à l’est, l’hôpital de Mercy crée un nouveau pôle d’attraction tertiaire avec deux programmes en instance, l’Ywood (2 200 m2, Nexity) et le Gold Silver (1 900 m2). Les loyers compris entre 135 et 145 euros HT HC/m2 en périphérie passent à 185 euros en centre-ville, où l’offre neuve reste exsangue. Le projet Muse, centre commercial situé dans le quartier de l’amphithéâtre, devrait comporter 10 000 m2 de bureaux, ce qui apportera un nouveau souffle en 2017.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X