Régions Moselle

Terrassements records pour l’Europôle II

La communauté d’agglomération Sarreguemines Confluences lance l’aménagement de l’Europôle II. Avec 373 ha au total, le site sera candidat au record de la plus grande zone industrielle de Lorraine.

Depuis mai 2011, les compacteurs ont remplacé les tracteurs dans les champs longeant l’autoroute A4 à hauteur de Willerwald, où la communauté d’agglomération Sarreguemines Confluences (Casc) engage l’extension de la zone Europôle. « Quinze ans après le lancement de l’Europôle I, qui a permis l’implantation de la Smart à Hambach, il ne reste plus une seule parcelle disponible pour accueillir de grands investissements industriels. Notre intercommunalité lance donc l’aménagement de 213 ha supplémentaires, dont 80 ha resteront protégés et conservés en zone naturelle », indique Christian Hector, directeur général des services.

Couloirs écologiques

Avec 373 ha au total entre Hambach et Willerwald, la ZAC communautaire, prévue en trois phases, constituera à son achèvement la plus grande zone industrielle de Lorraine. Concessionnaire de l’aménagement, la Société d’équipement du bassin lorrain pilote le chantier qui remue 1,7 million de m 3 de déblais-remblais pour 782 000 m 2 de plates-formes et voiries. Trois bureaux d’études mosellans, Coreal, BEA et Nord-Est Ingénierie, assurent la maîtrise d’œuvre des travaux de 20 millions d’euros TTC au total, dont 5 millions TTC pour les voiries. Le groupement Vinci-Weiler-Urano-Eurovia a mobilisé 70 personnes par jour et 40 engins de plus de 40 tonnes pour ce chantier achevé fin septembre. Eurovia, Weiler et Colas ont pris le relais pour les voiries.
Situé dans les couloirs écologiques humides et boisés de l’Est mosellan, l’Europôle II laissera intacte la zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) des marais de Hambach et l’agrandira en certains points. Les deux couples de gobe-mouches à collier pourront continuer à nicher dans la partie boisée de la zone.
Au lieu des traditionnels bassins de rétention, un système de noues redirigera les eaux pluviales vers la zone humide. Durant les travaux, un réseau dirige les eaux du bassin-versant supérieur vers des bassins de traitement. Le ruisseau rectiligne qui longeait le site a été creusé et enrichi de méandres propices à la reproduction de la faune aquatique.
Sauf imprévu, la centrale à cycle combiné gaz Hambregie sera le premier occupant de la zone, occupant 40 ha. L’énergéticien Direct Energie compte investir quelque 800 millions d’euros dans ce projet fortement contesté de deux tranches d’une puissance de 446 MW chacune. La Casc ne prévoit pas d’aménagement spécifique à la centrale. Elle assure en revanche l’entretien de la voie ferrée désaffectée le long du site en vue d’une éventuelle demande de multimodalité.

Pont sans pile à l’étude

Pour l’heure, le principal atout de l’Europôle II reste sa desserte autoroutière. La Casc a confié à la SNCF les études de maîtrise d’œuvre d’un pont sans pile qui enjambera l’A4 pour relier les Europôles I et II. Les travaux, estimés à 3 millions d’euros HT, doivent être livrés en 2012. Les services techniques de la Casc engagent en moyenne 8 millions par an en fonds propres et se spécialisent dans la réalisation de gros projets. Après l’Europôle, ils se concentreront sur la refonte du pôle gare routière et SNCF de Sarreguemines.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Warndt Park lancé à Creutzwald

Après plusieurs années de gestation, la communauté de communes du Warndt (CCW) lance le projet du Warndt Park à Creutzwald (Moselle). L’aménagement de la ZAC mobilisera environ 15 millions d’euros HT pour une zone d’activité frontalière de 91 ha. La CCW prévoit de créer un « village » mixte accueillant entreprises et habitat. Les travaux doivent débuter en 2013.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X