Edito

Témoins

Mots clés : Cession d'entreprise

Certes, la crise ralentit le flux des transmissions d’entreprises : la visibilité est mauvaise pour les cédants, réticents à baisser exagérément la valeur qu’ils accordent à leur bien, comme pour les banques, qui, dans le doute, relèvent leurs exigences d’apport de fonds propres par les repreneurs.

Il n’en reste pas moins que la vie continue, et que le flux doit être absorbé : un flux d’autant plus important que le baby-boom des années cinquante devient, pour les chefs d’entreprise comme pour tout un chacun, le papy-boom (voir p. 100).
Si elle n’est pas forcément un parcours du combattant, la transmission d’entreprise relève au moins du parcours sportif : au-delà de l’image traditionnelle mais exacte du passage de témoin, elle est aussi une course de fond, car elle doit se traiter sur le long terme, et une course de haies, car les obstacles à franchir sont nombreux.
Dans toute PME, le patron est l’homme-clé sur qui presque tout repose : homme-orchestre quand il est en pleine activité, il est aussi le principal actif (au sens financier du terme) de l’entreprise, actif qui par hypothèse disparaîtra lorsqu’il l’aura cédée.
La majorité des repreneurs de PME du BTP (58 %) sont issus de l’entreprise : il peut s’agir d’un membre de la famille, et l’indemnisation des autres membres de la famille est souvent délicate ; ou bien d’un cadre de l’entreprise, dont la difficulté principale sera de passer d’une culture de salarié à une logique de patron.
Lorsque le repreneur est extérieur à l’entreprise, la difficulté est maximale lorsqu’il est aussi étranger au secteur de la construction : sa compétence managériale ne doit pas lui faire perdre conscience de la nécessité d’une lente, voire humble, imprégnation de la culture des chantiers.
Un cas assez idéal est finalement la reprise par une autre entreprise du même secteur, dès lors qu’elle a une vraie stratégie de développement. A cet égard, les marchés liés au développement durable vont fournir un très fertile terreau.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X