Actu

TANK 4 maisons groupées Villeneuve-d’Ascq

Mots clés : Architecte - Architecture - Gestion immobilière - Maison individuelle - Politique du logement

De prime abord, ce projet parait intriguant. Ni ses dimensions, ni sa morphologie, ni son mode constructif ne l’apparentent à une catégorie immédiatement identifiable. En fait, il s’agit d’une remarquable « réinterprétation » du thème un peu oublié du logement meublé.

Nous sommes loin ici du petit immeuble de rapport souvent occupé par les protagonistes d’un roman de Georges Simenon. Cet ensemble de quatre maisons groupées s’inscrit franchement dans le XXIe siècle. L’architecture du projet répond de façon originale aux données atypiques du site et du programme.

Le terrain d’à peine 2 500 m² est localisé à l’arrière d’une belle propriété du xixesiècle habitée par le maître d’ouvrage avec, comme voisinage historique, une usine en brique et comme voisin nouveau, au sud-est, un lotissement de pavillons édifiés dans le même matériau. Le site se distingue par la présence de grands arbres. Maître d’ouvrage et architecte ont voulu non seulement respecter ce patrimoine boisé, mais aussi le valoriser comme le premier atout du projet.

A cet effet, le principe est rapidement adopté d’une construction légère surélevée sur des pilotis afin de limiter l’empreinte du bâtiment sur le sol. La qualité de la végétation et le positionnement des arbres seront déterminants pour le dessin du plan qui prend une forme arborescente avec, dans le rôle du tronc, une plate-forme d’accès desservant quatre « branches » réunies en deux bandes sinueuses.

Le vitrage intégral des extrémités abritant les séjours sert une symbiose recherchée avec cet environnement privilégié. Les résidents peuvent également profiter de ce cadre à l’extérieur, puisque chaque logement dispose d’une terrasse en pavés de granit de Chine, aménagée dans une sorte de clairière recevant le soleil. Ailleurs, un tapis d’écorces recouvre un sol au modelé irrégulier. Détail important, les places de parking sont regroupées à l’extérieur de la parcelle.

Une organisation modulable

A qui est destiné un logement meublé aujourd’hui ? D’abord aux cadres en « transhumance » qui séjournent quelques jours ou quelques semaines ici puis là pour effectuer une mission ponctuelle. Une situation fréquente dans la vie privée de nos contemporains fournit aussi son lot de clients potentiels : les personnes en instance de divorce et ayant quitté le domicile conjugal avant d’avoir trouvé une nouvelle adresse.

Pour un budget comparable à celui d’une chambre dans un trois étoiles, ces quatre maisons offrent plus et mieux, pour des locations prévues pour des durées de une semaine à un an.

Dans sa configuration actuelle, l’ensemble est divisé en quatre maisons autonomes. L’espace est organisé de manière...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 192 du 01/11/2009
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X