Régions

Suspendue L ’extension de l’hôtel du département de l’Aube

Le jury chargé d’examiner les quatre projets a considéré qu’aucun d’entre eux n’était satisfaisant « en l’état actuel ». Il a donc décidé de demander un complément d’études aux candidats. Cette prudence est dictée par l’annulation en 2007 du permis de construire par le tribunal administratif sur des considérations architecturales et urbanistiques.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X