Régions

Sud Morbihan Installations pour les déchets en projet

Le Sysem (syndicat de traitement des ordures ménagères du sud-est du Morbihan), qui rassemble sept intercommunalités comptant 215 000 habitants, est toujours à la recherche d’un site pour implanter un centre de traitement mécano-biologique des déchets d’une capacité de 20 000 tonnes, à l’est de son territoire. Le site d’Arzal, évoqué précédemment, a été définitivement abandonné contrairement à ce qui a été indiqué dans « Le Moniteur » du 8 février dernier.

En revanche, la zone du Prat, à Vannes, va accueillir une grosse unité de traitement mécano biologique (28 millions d’euros) d’une capacité de 50 000 tonnes, dont la conception et la réalisation ont été confiées au groupement Vinci Environnement – Sogea. Le permis de construire sera déposé au cours de l’été prochain et le chantier devrait débuter en 2009.

Sur le même site sera également construit un centre de tri des déchets secs, par la société Ar Val. Un investissement de 8,5 millions d’euros pour le syndicat. Le Sysem envisage, par ailleurs, à terme, la création d’un centre de traitement des déchets ultimes.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X