Régions

Strasbourg Au palais des congrès, le cercle vertueux de l’accessibilité

Mots clés : Accessibilité - Services urbains - Transport collectif urbain

L’accessibilité prend la forme d’un cercle vertueux, en cette fin de semaine, au salon Siehr de Strasbourg (voir encadré). Le négociant alsacien du groupe Comafranc rassemble les acteurs de la chaîne de la construction engagés dans une logique de progrès : au-delà de la loi, tous s’appuient sur le dialogue avec les personnes handicapées et vieillissantes.

Du tram au logement

Parmi les 150 exposants, l’industriel alsacien du revêtement de sols en béton Heinrich & Bock (groupe luxembourgeois Eurobéton) lance simultanément une autre initiative sur le thème de l’accessibilité : à Steinbourg, son siège historique en Alsace du Nord, un site d’exposition ouvert fin avril montrera aux clients les produits adaptés à l’aménagement extérieur et intérieur, dans le cadre des nouvelles règles imposées aux demandeurs de permis de construire. « Sensibilisés au handicap depuis la création des bornes podotactiles pour le tramway de Strasbourg, nous avons mis en place cette nouvelle offre grâce à l’incitation de Siehr, qui nous a interrogés sur notre capacité à adapter nos outils à l’accessibilité des logements, et aussi grâce à l’inventivité de Georges Grienenberger, notre responsable R et D », témoigne Patrick Heinrich, P-DG de l’entreprise de 17 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 130 salariés, implantée sur trois sites, du nord au sud de l’Alsace.

« Les industriels maîtrisent les produits adaptés. Mais les solutions procèdent avant tout de la créativité », estime Bertrand Fritsch, conseiller ordinal, délégué de l’Union des architectes du Bas-Rhin au conseil régional de l’immobilier d’Alsace et membre de l’association Architectes et maîtres d’ouvrage. Certes, il reconnaît que son premier contact avec la loi de février 2005 ne s’est pas apparenté à une partie de plaisir : « Mais quand je l’ai comprise, je me suis rendu compte que j’aurais pu l’écrire moi-même, assure-t-il. Derrière l’apparence de contrainte, il s’agit essentiellement de créer une valeur d’usage pour nos produits, ce qui nous ramène aux valeurs de notre métier. »

Aux artisans ciblés par le salon Siehr comme à ses confrères ou aux promoteurs, le concepteur de la bibliothèque de la Robertsau (quartier nord de Strasbourg) adresse un appel au bon sens : « Contrairement à ce que laissent entendre certains lobbies industriels, de nombreuses innovations ne nécessitent pas de surinvestissement. »

Egalement présent au salon, Nouvelles maisons d’Alsace (NMA) partage ce point de vue : « Diminuer la hauteur standard des interrupteurs ne gêne personne », rappelle son P-DG, Alexandre Kehrer. Stimulé par un client investisseur et convaincu de l’ampleur du marché, le spécialiste de la vente en l’état futur d’achèvement inaugurera, en juin, une maison expo sur son site d’Illkirch-Graffenstaden (sud de Strasbourg). Heinrich & Bock a participé au choix des matériaux et des couleurs des abords.

André Augst, catalyseur régional

Cheville ouvrière de la déclinaison de l’accessibilité au salon Siehr et conseiller bâtiment du Conseil évaluation exposition prévention (CEP) d’Eckbolsheim (ouest de Strasbourg), André Augst a accompagné l’évolution de cet industriel comme du constructeur NMA, mais aussi de nombreux bailleurs, maîtres d’œuvre et artisans. « Nous préparons le lancement du catalogue accessibilité de Compac, autre filiale de Comafranc : désormais, il s’agit moins de montrer des produits que des solutions non stigmatisées », annonce l’ingénieur. En choisissant en mars le CEP comme opérateur bâtiment de la maison départementale du handicap, le conseil général du Bas-Rhin a renforcé l’assise institutionnelle d’une démarche engagée par André Augst quinze ans avant la loi.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Salon Siehr : une formule rodée

Siehr tient son engagement de 2006 : rassembler ses clients et fournisseurs une fois tous les deux ans à Strasbourg. Comme lors de la première édition du salon, la filiale alsacienne de Comafranc privilégie la clientèle des professionnels les vendredi 25 et samedi 26 avril, avant de convier le grand public le dimanche. Le distributeur a également reconduit son partenariat avec la rédaction du « Moniteur » pour l’animation des deux tables rondes qui nourriront les réflexions et l’information des artisans ce vendredi après-midi au palais des congrès, sur les thèmes de l’accessibilité et de la performance énergétique. Sur le stand du Groupe Moniteur, les visiteurs trouveront également un échantillon des publications destinées aux artisans du bâtiment.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X