Enjeux Construction

SFS, l’assureur qui n’assure plus

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) française a annoncé le 20 décembre que l’assureur de la construction SFS n’est plus autorisé à conclure et gérer des contrats pour le compte de partenaires assureurs . Une décision qui faisait suite à une sanction de SFS par l’autorité de contrôle luxembourgeoise, où le groupe est basé : celui-ci exerce en effet sous la même entité juridique les activités de courtier et de mandataire, un schéma « incompatible » avec le droit en vigueur.

Présent depuis plusieurs années dans le top 5 des courtiers spécialistes en France, l’assureur, qui compte des milliers de clients dans le BTP en France, pour un chiffre d’affaires de 65,5 millions d’euros en 2016, a réagi en transférant ses activités de courtage à une nouvelle entité française. Créée en novembre 2017 et en cours d’immatriculation à l’Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance (Orias), celle-ci doit désormais attendre son agrément.

www. lemoniteur.fr/SFS

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X