Régions

Sélection de projets à surveiller dans votre région

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Maîtrise d'ouvrage

Chaque semaine, grâce à la veille réalisée par son partenaire « Vecteur Plus », « Le Moniteur » sélectionne des projets « à surveiller » (intentions de maîtres d’ouvrage, actes administratifs, décisions d’urbanisme, logements autorisés, etc. ).

LOGEMENTS

A Margny et Compiègne (60), l’agglomération de la région de Compiègne souhaite faire l’acquisition de 5 à 6 hectares, près de la gare ferroviaire, pour réaliser 300 à 400 logements, créer des parkings de proximité et 25 000 m2 de bureaux.

A Déville-lès-Rouen (76), le projet d’urbanisation de l’ancien site industriel Spie, au bord de la Clairette, devrait sortir de terre en 2020 avec le soutien de la Métropole Rouen Normandie. La construction de 143 logements collectifs en trois îlots et 18 maisons est programmée.

Une promenade le long des berges remises en état est également envisagée.

A Saint-Ouen-du-Mesnil-Oger (14), la commune projette la création d’un lotissement dans le bourg (9 parcelles de 800 m2 à 1 000 m2 sont en vente) générant la réalisation de travaux d’assainissement collectif.

A Périers (50), la communauté de communes Sèves-Taute et la commune lancent l’opération programmée d’habitat visant la réhabilitation de 162 logements sur six ans.

Les aides prévues par l’Etat pour la rénovation du bâti s’élèvent à 1,6 million d’euros.

A Annezin (62), la municipalité projette la construction de 70 logements.

A Lens (62), les 12 hectares du site de l’hôpital, route de la Bassée, vont être reconvertis en logements, activités économiques et loisirs, à l’horizon 2021.

BÂTIMENTS TERTIAIRES

A Laventie (62), la communauté de communes Flandre Lys envisage de créer un hôtel d’entreprises au dernier étage du Castel de l’Alloeu.

Le rez-de-chaussée serait occupé par les services de la mairie et le premier étage par le service petite enfance.

BÂTIMENTS PUBLICS

A Chauny (02), l’office public de l’habitat de l’Aisne (Opal) projette la construction d’une résidence pour seniors d’une quarantaine de logements, allée de la Justice.

A Ablaincourt-Pressoir (80), la Ville lance une étude de faisabilité pour réhabiliter le bâtiment situé face à la gare TGV Haute-Picardie, en vue de développer un pôle d’activités (entreprises, crèche, restauration, etc. ).

A Saint-Martin-aux-Buneaux (76), la commune va reconstruire la flèche de l’église.

A Cabourg (14), la Ville souhaite aménager un musée Belle Epoque dans l’actuel espace culturel Bruno-Coquatrix, à l’horizon 2019.

Le coût de ce projet est estimé à 3 millions d’euros.

Par ailleurs, un lotissement de 70 à 75 parcelles (de 300 à 800 m2 ) sera aménagé pour un montant de 220 000 euros.

A Ifs (14), la commune envisage de se doter d’une maison de la forêt et d’un établissement d’enseignement supérieur dans l’ancienne antenne de l’université de Caen.

A Périers (50), la municipalité a décidé la réhabilitation du centre-ville avec la construction de la nouvelle salle de convivialité (consultation de maîtrise d’œuvre en cours), l’aménagement de la place de la Gare et la réhabilitation de l’îlot d’immeubles situé rue de la Gare.

A Villeneuve-d’Ascq (59), la Ville va construire un nouveau groupe scolaire de 2 300 m2 sur le site déserté par l’enseigne « 3 Suisses ».

Le projet, estimé à 9,2 millions d’euros, inclut la création d’un centre de loisirs.

A Lille (59), la Ville a retenu Thibaut Robert Architectes & Associés pour la construction d’un nouveau restaurant à l’école La Fontaine, en bordure du parc Barberousse. Les travaux s’élèvent à 1,1 million d’euros.

A Wambrechies (59), l’Ehpad Résidence Obert va faire l’objet de travaux d’extension permettant de passer de 67 appartements individuels à 83 lits.

Il est prévu de démolir et reconstruire les bâtiments les plus anciens. Les travaux débuteront fin 2018.

A Quérénaing (59), la Ville a décidé la construction, en 2018, d’une mairie annexe, derrière laquelle une école de musique verra le jour.

A Auchy-les-Mines (62), la Ville projette d’acquérir l’ancien dispensaire de la Société de secours minier (SSM) pour y transférer le point information jeunesse (PIJ) et le local jeunes.

Libérés, les locaux du PIJ seront affectés à l’école de musique.

A La Capelle-lès-Boulogne (62), la Ville a décidé la restructuration du centre-ville. Le projet s’étalera sur 5 à 7 ans et nécessitera le déménagement des services municipaux, la création et le réaménagement de voiries ainsi que la réalisation de logements. Le cabinet V2R réalise les études.

BÂTIMENTS COMMERCIAUX

A Beuzeville (27), la commune a acquis 6 hectares en entrée de ville pour y aménager, après modification du zonage du PLU, une zone commerciale et une zone d’habitat. L’estimation du domaine s’élève à 1,25 million d’euros.

Au Havre (76), la Ville lancera, début 2018, les travaux de reconversion des hangars du quai du Brésil, zone de l’Escaut, en un parc d’activités dédié au nautisme. Les premières enseignes devraient arriver au printemps 2019.

A La Haye-du-Puits (50), la commune acquiert les anciens locaux des kinésithérapeutes et infirmiers pour les transformer en une épicerie solidaire et des bureaux sociaux.

A Bailleul (59), la Ville souhaite aménager les 8 000 m2 de friche Nordlys, à l’angle des rues Emile-Hié et du Général-Cheroutre.

Le site pourrait accueillir une salle de spectacles et un cinéma de 700 et 400 places, respectivement. Les travaux sont évalués à 9 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X