Autres

Sécurité sur les chantiers

Au-delà de la formation et de l’information il y a l’habitude :

A force de répéter les mêmes choses, les messages ne passent plus, à force de faire les mêmes gestes, la garde s’abaisse.

C’est comme en matière de circulation : le constat est fait qu’une grande majorité d’accidents a lieu à très faible distance du domicile « parce que dans la tête on est déjà arrivé » ou « je passe là cent fois par mois, la voiture connaît le chemin par cœur ».

Un de mes chauffeurs, qui a plus de vingt années de service, a fermé des milliers de fois les portes de la benne de son camion. Ce qui ne l’a pas empêché d’y laisser trois phalanges à la énième fois de plus…

Après, il faut mettre un « homme sécurité » derrière chaque groupe de travail pour les surveiller… mais qui assure la sécurité de cet homme ?

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X