Architecture Laboratoire

Se jouer des courts-jus

Mots clés : Établissements de soins

Près de Lyon, le Supergrid Institute accueille des tests électriques de forte puissance en toute sécurité.

Parti de la gare de Lyon-Part-Dieu, le tram T3 quitte rapidement la capitale des Gaules et s’engage dans les rues de Villeurbanne. Au bout de deux kilomètres environ, le regard des passagers est attiré par un nouveau duo de bâtiments qui émergent des grilles de l’usine General Electric. L’un arbore une façade rouge en terre cuite rehaussée d’un profilé ondulé en acier. Son voisin, dont le béton gris clair est resté nu, expose un quadrillage en relief. Ce couple peu banal abrite les activités du Supergrid Institute. Créé en janvier 2014, cet institut pour la transition énergétique rassemble 13 partenaires publics et privés (1) autour de la recherche sur les équipements électriques haute tension. « Nous étudions les technologies en courant continu ou alternatif nécessaires au transport de l’électricité et à la sécurité du réseau », précise Hubert de la Grandière, directeur général de l’organisme.

Cage de Faraday géante. Les expérimentations de l’institut requièrent des tensions de plusieurs milliers de volts, et exigeaient donc des locaux adaptés. Le chantier a commencé avec la construction de l’édifice ocre, qui a duré de juillet 2016 à septembre 2017. Sa surface de 5 560 m² se partage entre un espace tertiaire et...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5952 du 08/12/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X