Edito

SCIENCE ET INTUITION

Mots clés : Analyse de l'architecture - Architecte - Architecture

L’une des vertus cardinales de la Biennale d’architecture de Venise (1) est sa faculté à essaimer. D’édition en édition, cette faculté grandit tant se développent, à partir de la manifestation centrale, des événements en tout genre – expositions, installations dans Venise, colloques et conférences.

Au rang des bonnes surprises, on retiendra tout particulièrement cette année une exposition monographique consacrée à Jørn Utzon (2) qui a pris place dans les salles de l’Institut des sciences, des arts et des lettres, face au pont de l’Académia. L’épigraphe de cette exposition est signée de l’architecte danois lui-même affirmant que l’architecture se fonde sur la science comme sur l’intuition, puis prodiguant ce conseil pour exister vraiment en tant qu’architecte : « Il vous faut maîtriser la technologie afin de développer vos idées, de montrer que votre intuition était exacte, de construire vos rêves » (3).

Le précepte de Jørn Utzon est savoureux parce qu’il met à égalité le rôle de la science et celui de l’intuition ; il définit aussi l’architecture comme aboutissement des rêves de ceux qui la font. Pourquoi ne pas s’en servir de guide pour la définition du contenu des prochaines Biennales ? Mettre en scène les intuitions et les rêves sans négliger la science qui permet de les mener à bien serait une bonne façon de donner à ces Biennales une plus grande lisibilité et de promouvoir ainsi mieux l’architecture.

A cet égard, la 11e édition de cette manifestation s’est, en effet, avérée décevante. Elle s’était choisie pour thème : « Out There. Architecture beyond Building »....

Vous lisez un article de la revue AMC n° 183 du 01/11/2008
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X