Enjeux Rachat

Schneider Electric, patience anglaise

Mots clés : Concurrence - Entreprise du BTP - Industriels du BTP

Après deux échecs successifs, l’industriel français a racheté 60 % du capital d’Aveva, un éditeur britannique de logiciels industriels et d’ingénierie , pour 1,8 Md €. L’ensemble, baptisé « Nouveau groupe Aveva », pèsera 713 M€ de chiffre d’affaires cumulé. Grâce à cette opération, Schneider Electric espère renforcer sa plate-forme EcoStruxure dédiée au déploiement massif de solutions dans le domaine de l’Internet des objets (IoT) pour le bâtiment et les infrastructures.

www.lemoniteur.fr/schneider

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X