[TO] Environnement

Schéma national de réduction des émissions en provenance des installations existantes de combustion

Arrêté du 31 octobre 2007 – Ministère de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables – JO n° 293 du 18 décembre 2007 – NOR : DEVP0765833A

Le ministre d’Etat, ministre de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables,

Vu la directive 2001/80/CE du Parlement européen et du Conseil du 23 octobre 2001 relative à la limitation des émissions de certains polluants dans l’atmosphère en provenance des grandes installations de combustion ;

Vu la recommandation de la Commission européenne du 15 janvier 2003 ;

Vu le code de l’environnement, et notamment le titre II du livre II et le titre Ier du livre V ;

Vu l’arrêté du 30 juillet 2003 modifié relatif aux chaudières présentes dans les installations existantes de combustion d’une puissance supérieure à 20 MWth,

Arrête :

Article 1

Le schéma national de réduction des émissions (SNR), annexé au présent arrêté, est approuvé.

Article 2

Le schéma national de réduction des émissions sera révisé au plus tard le 31 décembre 2015.

Article 3

Chargé de l’exécution …

Fait à Paris, le 31 octobre 2007.

Annexe

1. Définition du schéma national de réduction

Le schéma national de réduction des émissions (SNR) s’applique :

– aux installations existantes anciennes de la production centralisée d’électricité d’une puissance supérieure à 500 MWth, utilisant un combustible solide, qui ont fonctionné plus de 3 600 heures par an en moyenne sur les années 1996-2000 ;

– aux installations existantes anciennes de la production centralisée d’électricité, utilisant un combustible liquide, d’une puissance thermique maximale supérieure à 500 MWth, et pour lesquelles l’exploitant s’est engagé, par un courrier adressé au préfet, à ce que l’utilisation annuelle (moyenne mobile sur 5 ans) ne dépasse pas 2 000 heures jusqu’au 31 décembre 2015, pour lesquelles l’exploitant a fait une demande auprès du ministère chargé de l’écologie et du développement durable.

Le schéma national de réduction des émissions vise à réduire les émissions annuelles totales de NOx, de SO2 et de poussières des installations existantes aux niveaux qui auraient été obtenus en appliquant les valeurs limites d’émission, visées à l’article 10 de l’arrêté ministériel du 30 juillet 2003 modifié susvisé aux installations existantes en fonctionnement en 2000, en fonction de la durée d’exploitation annuelle réelle de chaque installation, du combustible utilisé et de la puissance thermique, calculés sur la base de la moyenne des cinq dernières années d’exploitation jusqu’en 2000 compris.

2. TABLEAU Liste des installations appartenant au schéma national de réduction

3. Objectifs du SNR

Les objectifs du schéma national de réduction des émissions ont été calculés d’après la recommandation de la Commission européenne du 15 janvier 2003 susvisée.

Les exploitants des installations appartenant au schéma national de réduction des émissions se sont engagés à limiter leurs émissions aux flux annuels suivants :

– 11 338 tonnes de SO2 ;

– 13 749 tonnes de NOx ;

– 1 417 tonnes de poussières.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Vous êtes intéressé par le thème Environnement ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X