Régions

Savoie Millet sur le marché de l’aménagement paysager de grandes infrastructures

Mots clés : Aménagement paysager - Démarche qualité - Transport ferroviaire

Après l’A43 et l’A39, l’entreprise Millet travaille sur le chantier du TGV Méditerranée.

L’entreprise de paysage Millet à Drumettaz-Clarafond (Savoie) est spécialiste de la végétalisation par projection, des techniques de lutte contre l’érosion et de la réhabilitation de site.

Elle se concentre sur les aménagements linéaires des grandes infrastructures de transport, TGV et autoroute. Elle apporte aux groupes nationaux de travaux publics, un savoir-faire technique et humain dans le cadre de l’habituelle sous-traitance qui règne sur ces grands chantiers.

Habitué des chantiers de haute technicité, Millet développe toutes ses compétences sur le chantier du TGV Méditerranée où elle s’occupe de la préparation des sols et des plantations sur 25 km, de l’engazonnement de 500 ha, de traiter 2,5 ha contre l’érosion, et du traitement du déblai très escarpé du Ponteil vers Aix-en-Provence.

Des techniques comme les procédés Végétoile (géotextile bio-dégradable capable de retenir les éléments fins) et Végéplus (végétalisation raisonnée sur la base d’un mélange de semences indigènes) permettent de répondre à tous les défis.

Outre ses ressources techniques, Millet fonde son développement sur des pratiques qualitatives (charte qualité interne, certification en cours) et sur un bureau d’études intégré dans lequel travaillent trois ingénieurs, agro, paysager et environnement. « Ce qui était impensable il y a peu », confirme Jean Millet, le P-DG.

EN CHIFFRES

Chiffre d’affaires : 40 millions (1997), 42 millions (1998).

Résultat : 0,5 million.

Recherche et développement : 1 % du chiffre d’affaires

Budget formation : 3 % de la masse salariale.

Nombre de salariés : 50

Références : Jeux olympiques d’hiver d’Albertville en 1992, championnat du monde de ski 1997 à Sestrières (Italie), A43 (autoroute de la Maurienne) récompensée par le Ruban vert de l’Equipement pour la plus belle réalisation paysagère dans le domaine autoroutier, A39 Dôle-Bourg-en-Bresse, A77 Cosne-sur-Loire-Dordives, etc.

PHOTO : Le prototype mis au point par Millet dispose d’une portée de 30 m pour la projection d’un substrat de terre végétale et de compost, et de 60 m pour le semis pour l’engazonnement.

ENCADRE

Exportation dans l'est de l'Europe

Sur la base de compétences reconnues et de références, Millet vise l’exportation avec la création d’un département spécifique. « Notre démarche volontariste nous conduit dans les pays de l’Est de l’Europe et le pourtour méditerranéen, complète Jean Millet. Nous y intervenons en applicateur avec notre matériel ». Avec 10 % du chiffre d’affaires à l’exportation en 1999, et 30 % à terme, l’essai sera transformé.

ENCADRE

Chantier au Ponteil

« Afin de lutter contre l’érosion et d’intégrer au paysage un talus de 80 m de hauteur équivalent à une surface à traiter de 7 ha, nous avons utilisé notre engin prototype » se félicite Jean-François Millet, responsable du département végétalisation. Attaquant le talus par le haut et par le bas, cette machine unique – « une catapulte revisitée mise au point en interne » – a permis de travailler cette zone pourtant inaccessible aux engins traditionnels. Le calcaire brut est traité par la projection successive d’un substrat de terre végétale et de compost (30 m de portée) puis d’un semis pour l’engazonnement (60 m de portée).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X