Régions

Saint-Ouen Le groupe Balas mise sur l’esprit d’équipe

Mots clés : Métier de la construction

Implanté à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), le groupe Balas a terminé l’année 2007 avec un chiffre d’affaires de 80 millions d’euros, en hausse de 16 % par rapport à 2006. Le génie climatique et la plomberie représentent respectivement 38 % et 37 % de l’activité, le reste se répartissant entre la couverture (17 %), la cuisine professionnelle et le froid commercial (6,5 %) et la salle de bains haut de gamme (1,5 %).

Six entreprises composent le groupe (voir encadré). Balas, la plus ancienne, fondée en 1804, est aussi la plus importante avec 500 salariés (sur 700 au total). « Balas résulte de la fusion en 2003 de Balas-Mahey et de SECC Entreprise acquise en 1992 », rappelle Jean Balas, le président du groupe. Elle est aujourd’hui organisée en un pôle travaux (75 % de l’activité) et un pôle services (25 %). Le pôle travaux regroupe lui-même quatre départements : couverture et patrimoine ; aménagement et rénovation et deux départements grands travaux fluides. « Nous intervenons en permanence sur 40 à 50 grands chantiers comme le 104, rue d’Aubervilliers, à Paris, le siège social d’Hermès et bientôt celui de Chanel, la Comédie française… », précise-t-il.

Jean Balas explique la croissance de son groupe par le développement du génie climatique et le dynamisme du marché. « Je suis également attentif à la bonne réalisation des chantiers et à la bonne relation avec les clients », ajoute-t-il avant d’énumérer les autres fondamentaux du groupe : la maîtrise des coûts, une organisation rigoureuse et le capital humain. Dans ce dernier domaine, Balas se caractérise par une politique de recrutement et de formation avec 72 apprentis accueillis en 2007, soit un peu plus de 10 % des effectifs et un effort de formation représentant entre 3,5 et 4 % de la masse salariale.

Les valeurs du rugby. « Nous avons aussi renforcé nos relations avec les écoles. Nous nous sommes ainsi engagés, avec quatre autres entreprises, à parrainer la nouvelle promotion de l’ESTP », indique Jean Balas. En 2007, le groupe a aussi beaucoup travaillé sur l’esprit d’équipe, avec, Coupe du monde oblige, le rugby et ses valeurs comme fil conducteur. Au programme : rencontre avec Philippe Sella (ancien joueur) et séminaire à Marcoussis où les 150 cadres ont participé à des séances de travail et à des ateliers rugby. « Près de 2 500 idées ont été produites qui vont servir de point de départ au Plan d’actions et de progrès de l’entreprise (PAP) », se félicite Jean Balas qui envisage 2008 avec une certaine sérénité. « Concernant l’activité grands travaux, le carnet des commandes est très encourageant et en interne, j’ai le sentiment que l’entreprise respire », conclut-il.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Les six entreprises du groupe Balas

Balas : 500 salariés, chiffre d’affaires : 65 millions d’euros.

Meresse

50 personnes, chiffre d’affaires : 4 millions) et

Delamare

40 personnes, chiffre d’affaires : 3 millions). Acquises respectivement en 1994 et 2004, elles interviennent en couverture, plomberie et chauffage sur les petits chantiers.

Framaco

35 personnes, chiffre d’affaires : 35 millions) et

Fournier Guignard

30 personnes, chiffre d’affaires : 2 millions). Respectivement reprises en 2000 et 2006, elles forment le pôle cuisine.

B’Bath

10 personnes, chiffre d’affaires : 1,2 million) spécialisée dans les salles de bains haut de gamme.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X