Régions

Saint-Maurice Dépose de couvre-joints en amiante-ciment dans des murs antibruits

La pose de murs antibruit, le long de l’autoroute A4, à Saint-Maurice, déjà retardée de plusieurs semaines cet été pour des problèmes administratifs liés aux procédures d’appels d’offres, vient de subir un nouveau retard dû à la découverte d’amiante dans les couvre-joints des écrans antibruits actuels, qui doivent être démolis. Largement utilisés jusqu’en 1995, ils ont obligé la DDE du Val-de-Marne à revoir le déroulement du chantier.

Leur dépose proprement dite n’a duré qu’une semaine. Mais elle a nécessité la mise en place d’une procédure particulière et sa validation par l’inspection du travail.

Au total, le chantier a été interrompu pendant un mois. Les ouvriers de l’entreprise Razel ont dû intervenir, revêtus de combinaisons spéciales et de masques respiratoires, afin d’éviter la respiration d’éventuelles poussières si un joint venait à se briser. Au total, 200 joints ont été enlevés pour un coût de 500 000 francs.

A la DDE, si l’on convient ne pas avoir encore le réflexe amiante-ciment, on ajoute : « C’est la dernière fois qu’on se laisse prendre. »

En conséquence, une reconnaissance de l’amiante-ciment sera effectuée sur tous les chantiers futurs.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X