Régions

ROUEN La résidence des Lods réhabilitée

Emblématiques de l’architecture des années 1970, les 380 logements locatifs sociaux du quartier de la Grand’Mare, sur les plateaux nord de Rouen, connus sous l’appellation « verre et acier », viennent d’être réhabilités lourdement. A l’occasion de leur inauguration, le 16 octobre, ils ont repris le nom de leur créateur en étant rebaptisés « résidence des Lods ».

A l’origine, ce quartier imaginé par Marcel Lods (1891-1978), chantre de l’architecture industrielle ou fonctionnaliste, comprenait 25 bâtiments de 4 étages et de 20 logements chacun, construits entre 1966 et 1975. En décembre 2004, dans le cadre du GPV, Immobilière Basse Seine (groupe 3F) en rachète 18 à Rouen Habitat. La première ESH (Entreprise sociale pour l’habitat) de Haute-Normandie (plus de 14 000 logements) décide, selon les préconisations de l’urbaniste Nicolas Michelin, de les réhabiliter « dans l’esprit et l’aspect de son créateur ». Ainsi, les panneaux extérieurs des façades en aluminium ont été remplacés par des panneaux à la teinte de ceux qui ont été conservés et patinés par le temps. Et les poteaux en acier Corten n’ont pas été repeints. La maîtrise d’œuvre de l’opération a été confiée à Patrice Verhaeghe du cabinet Artéfact (Paris, Lyon, Rouen). Au terme de deux années de travaux, l’opération s’est montée à 12,45 millions d’euros TTC, soit un prix de revient de 34 600 euros par logement.

En 2009, la résidence des Lods sera l’objet d’une résidentialisation des immeubles et d’un réaménagement de ses espaces extérieurs. Immobilière Basse Seine est impliquée dans plusieurs projets de rénovation urbaine en Haute-Normandie pour 2 600 logements.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X