Régions Bas-Rhin

Roquette parie sur la géothermie profonde

La géothermie profonde trouve sa première application à usage industriel au nord de l’Alsace. En 2014 à Beinheim, le producteur d’amidon Roquette se fournira en vapeur dans une centrale de 24 MW, alimentée par deux puits géothermiques forés à Rittershoffen, à une profondeur de 2 500 m. Une canalisation de 15 km reliera les puits et l’usine.

Cogénération

Porteuse de l’investissement de 44 millions d’euros HT, la société Ecogi, créée en mai, associe Roquette et Electricité de Strasbourg (ES) à hauteur de 40 % chacune, et la Caisse des dépôts et consignations pour le solde. Le fonds chaleur de l’Ademe contribue à l’investissement, mais aussi aux garanties à court et moyen termes exigées par ce pari technologique. La Caisse des dépôts et la région Alsace cofinancent également les garanties.
Engagé en début d’année par les travaux de forage confiés au français Cofor sous maîtrise d’œuvre de la compagnie française de géothermie, le chantier tire parti du pilote industriel mis en service en 2008 à Soultz-sous-Forêts. « Cette expérience nous a conduits à abandonner la fracturation hydraulique, en raison des risques sismiques », explique Jean-Jacques Graff, président d’ES Géothermie. La filiale d’ES (groupe EDF) a déposé des demandes d’autorisation pour trois autres projets d’un montant unitaire de 25 millions d’euros, orientés vers la cogénération de chaleur et d’électricité.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X