Autres

Roger Godfrin, repreneur de GL Ravalement

Mots clés : Distribution - Formation continue - Rénovation d'ouvrage

Le chiffre d’affaires de GL Ravalement aura pratiquement doublé entre 2004 et la fin de cette année, passant de 1 million d’euros à près de 2 millions. C’est « l’effet chape fluide » provoqué dès 2005 par le repreneur de GL Ravalement. Roger Godfrin, ancien maçon de 38 ans, a eu l’idée d’ajouter cette corde à l’arc de la société créée par Gérard Marjollet. A l’époque, c’était un moyen de financer son salaire, lorsque le cédant avait accepté de l’embaucher pour préparer, en douceur et de l’intérieur, le passage de témoin. Bien lui en a pris, car la chape fluide représente aujourd’hui 32 % du chiffre d’affaires de l’entreprise. « Nous sommes passés de deux chapes par mois il y a quatre ans à vingt par mois », souligne Roger Godfrin, qui s’est entièrement consacré à cette activité jusqu’en 2008, date d’arrivée de son associé.

Deux ans de formation

Le repreneur s’était toutefois préparé à son nouveau métier de chef d’entreprise en suivant parallèlement pendant deux ans des cours financés par l’Aref-BTP. Il avait également pris un congé individuel de formation pour acquérir une qualification de responsable de chantier chez les compagnons du devoir de Saint-Etienne au tout début de sa carrière.
« Frustré » d’être sorti très tôt de l’école, Roger Godfrin a été contraint, à la suite d’une chute d’échafaudage, de se tourner vers le négoce de matériaux. « Pisté par un chasseur de tête », il se voit alors recruté par la société Maxit pour développer le secteur Champagne-Ardenne. Son destin l’attend : il y découvre tout à la fois la chape fluide et. sa future entreprise. « Je n’ai pas lâché GL Ravalement pendant six mois pour qu’il devienne notre client », raconte-t-il. Cette pugnacité plaît à Gérard Marjollet, à la recherche d’un successeur. Les deux hommes font rapidement affaire.
Roger Godfrin convainc les banques et réussit à se faire prêter 50 000 euros par la région Champagne-Ardenne et par Marne Initiative Sud-Est. Fort de son expérience de commercial, il a apporté sa « touche personnelle » à l’entreprise en négociant les prix auprès de ses fournisseurs. Travaillant moitié pour les particuliers, moitié en sous-traitance pour les pavillonneurs, maçons, chauffagistes et autres carreleurs, le gérant pense désormais s’orienter davantage vers l’isolation extérieure et peut-être vers le marché du neuf haut de gamme.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

L'ENTREPRISE

Date de reprise : février 2009.
Activité : enduits en rénovation, isolation extérieure, chape fluide.
Statut : SARL au capital de 31 000 euros détenu à 90 % par le gérant et à 10 % par Mickaël Farigoul.
Chiffre d’affaires 2008 : 1,87 million d’euros.
Effectif : 15 personnes.
Siège : Châlons-en-Champagne (Marne).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X