Régions

Robert Kocian

Le pionnier D’Esch-Belval

En passant la frontière luxembourgeoise en 2000, Robert Kocian, Messin d’origine, a changé à la fois d’échelle et de monde. Rompu aux problématiques de reconversion des friches industrielles de Lorraine, l’ancien Sgar, qui achevait sa mission de directeur du Pôle européen de développement, s’est vu confier la direction du marketing d’Agora, société de développement d’Esch-Belval. Rien ne distinguait alors les friches sidérurgiques luxembourgeoises et lorraines. Mais le Grand-Duché, riche et réactif, y a insufflé une tout autre dynamique. « Avec ses 25 000 emplois à l’horizon 2020, Belval représente une énorme opportunité pour les frontaliers », souligne Robert Kocian.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X