Régions VILLEURBANNE

Rideau de fin de chantier pour le TNP

Le nouveau Théâtre national populaire (TNP) – 673 places pour le grand théâtre et 252 places pour la salle Jean-Bouise – sera inauguré le 11 novembre, date anniversaire de la création du TNP en 1920 par Firmin Gémier, à Paris. Sa rénovation aura nécessité près de quatre ans de travaux, entre la construction de l’annexe rue Louis-Becker et la restructuration et l’extension du site principal. Un chantier qualifié de « très complexe » par Vincent Speller, l’architecte : il évoque la présence de nappes phréatiques qui a nécessité un pompage long et fastidieux pour l’aménagement des sous-sols, creusés de 6 mètres.

Selon les plans originaux

Mais la phase la plus délicate reste sans conteste la démolition-reconstruction de la cage de la scène. « Comme nous voulions conserver le rez-de-chaussée, il a fallu déconstruire la cage de scène existante à la petite cuillère », détaille Vincent Speller. L’installation de la nouvelle cage de scène à ossature métallique, d’une surface de 420 m 2 sur 25 m de haut, a représenté un autre casse-tête. Cette structure métallique couverte d’un bardage de plus de 2 070 m 2 répond désormais aux meilleures exigences en termes d’isolation phonique et thermique. Culminant à 37 m, la cage de scène dissimule trois niveaux de passerelles techniques destinées à accueillir les équipements scéniques. A 31,35 m de hauteur, le gril est constitué d’un vaste plancher métallique sur lequel se trouve l’appareillage de manutention des décors.
Un soin particulier est porté au patrimoine avec la reconstitution des carrelages d’époque dans le hall ou encore la pose des portes et des fenêtres, selon les plans originaux de Môrice Leroux réalisés dans les années 1930, dans le cadre de la conception de la cité des Gratte-Ciel.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Villeurbanne. Maîtrise d’œuvre : Fabre-Speller et Arassociati (architectes) ; Silvano Cova et Thierry Guignard (scénographes) ; Muller BBM (acousticien) ; Technip TPS (ingénierie) ; Global (OPC). Coût des travaux : 32,8 millions d’euros HT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X