Régions

Rhône-Alpes Nouvelles actions villes-centres/région

Mots clés : Financement du logement - Transport ferroviaire

– Favoriser la mixité sociale en milieu urbain.

En réponse à la sollicitation des villes, la région, acteur également de la Conférence des villes-centres, entend aménager le contenu de ses procédures pour « favoriser une véritable mixité sociale en milieu urbain ». Sont ainsi validés l’aide à la constitution de réserves foncières et immobilières, le soutien aux opérations d’acquisition-amélioration et d’aide au surcoût foncier des constructions neuves financées par les PLA ou PLATS (prêts locatifs aidés ou PLA très sociaux).

Ce dispositif devrait être rapidement soumis à la délibération du conseil régional. Pour ce qui concerne l’insertion professionnelle, les villes et la région poursuivent leur réflexion pour tenir compte du dispositif nouveau arrêté par l’Etat en faveur du développement de l’activité des jeunes.

Une réflexion de fond est engagée dans le domaine économique pour définir des politiques industrielles novatrices dans le secteur en fort développement des industries numériques et microélectriques et de la bio-industrie.

En matière sportive, l’objectif est de répartir les équipements pour répondre aux besoins et éviter les doublons. L’athlétisme est une priorité avec les stades d’Annecy et de Bourg-en-Bresse, une salle d’entraînement à Grenoble et les installations de Lyon et Saint-Etienne. Une démarche analogue sera menée pour la gymnastique..

ENCADRE

Prises de position sur les routes et le fer

Les maires insistent sur le nécessaire maillage de l’ensemble du réseau routier des villes rhônalpines par « la conception des continuités autoroutières, réelles alternatives au passage par le seul couloir rhodanien », sur l’ouverture directe vers Nice et la Méditerranée et sur la poursuite des contournements ou de l’adaptation des traversées rapides des grande villes.

Pour le ferroviaire, ils préconisent l’établissement d’un projet régional d’ensemble qui combinerait réseau intercités et réseau intrarégional, voire interrégional, optimiserait les liaisons avec les coeurs de ville pour les TGV et les « TERGV » (1), et enfin améliorerait la connexion entre l’air et le fer via la complémentarité de l’offre aérienne et TGV, l’accessibilité multimodale de Satolas pour chaque ville-centre et « l’engagement d’une première phase significative de l’infrastructure ferroviaire transalpine Lyon-Turin ».

(1) Un train express régional sur une voie TGV.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X