Régions

Rhône-Alpes Niveau au plus bas des stocks de logements

Baisse des logements mis à la vente

Première baisse après quatre augmentations trimestrielles successives. Offre nouvelle financée à 85 % par le secteur libre. 54 % de baisse des mises à la vente sur le bassin de Lyon : 778 au deuxième trimestre 1997 contre 1 454 au trimestre précédent. Saint-Etienne et Chambéry en position comparable au premier trimestre 1996. En hausse, Grenoble et Annecy (collectif et individuel), et Genevois (collectif).

Baisse des logements réservés

Supériorité de la vente sur l’offre à 1 900 logements, soit une progression de 15 % par rapport au deuxième trimestre 1996, mais une perte de 10 % sur le trimestre précédent. 52 % des logements vendus à un prix inférieur à 10 000 F/m2 (contre 45 % au trimestre précédent) pour une moyenne à 9 994 F/m2.

Diminution des stocks

Poursuite de la diminution des stocks. 1 600 appartements disponibles et achevés pour le niveau le plus faible enregistré depuis plusieurs années. Hausse des stocks sur le bassin d’Annecy (collectif et individuel), les bassins de Grenoble et du Genevois (collectif) et le bassin de Lyon (individuel).

Remontée des délais d’écoulement

Hausse moyenne des délais d’écoulement à quatorze mois au niveau régional. Variation de la fourchette locale entre onze mois pour Annecy et quarante-deux mois pour le Chablais.

Source : Observatoire régional de l’habitat et du logements Rhône-Alpes

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X