Régions

Rhin supérieur Dessaler la nappe coûterait trop cher

> Face à la « disproportion » entre le coût d’une dépollution et les effets attendus, l’Alsace et le Bade-Wurtemberg reculent : au nord des anciens bassins de stockage des mines de potasse d’Alsace, des fortes concentrations en sel persisteront pendant « des dizaines d’années » et « continueront à dégrader la qualité des eaux souterraines proches de la surface », indique le communiqué qui clôt le programme Interreg III A mené par six partenaires français et allemands, sous maîtrise d’ouvrage du Regierungspräsidium de Fribourg-en-Brisgau.

Le modèle hydrodynamique transfrontalier rassure toutefois les populations allemandes proches de Breisach et Vogtsburg, dont l’eau potable échappera aux langues salées.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X