Autres

RETOUR SUR LE NÉOHELLÉNISME

En parcourant l’architecture de la Grèce au XIXe siècle, confrontant le pays à son héritage, l’historien François Loyer offre aux amateurs autant qu’aux spécialistes un prolongement ce qui fut sa thèse en début de carrière. Telle une boîte de Pandore, la diversification des références historiques génère une multitude d’expressions stylistiques comme autant de déclarations d’intention. En 1832, quand la Grèce rejoignit l’Europe après plus de trois siècles de domination ottomane, il fallut construire une culture moderne en rapport avec un héritage plusieurs fois millénaire.

Des architectes d’origine ou de formation étrangère contribuant à définir l’identité de la nouvelle Grèce, le...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 266 du 11/02/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X